Partagez | 
 

 Sweet Dreams. l i b r e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MEMBRE ;; a part entière !
avatar



M e s s a g e s : 192
I n s c r i p t i o n : 13/03/2010


MessageSujet: Sweet Dreams. l i b r e   Mer 17 Mar - 11:46

& Sweet D r e a m .
l i b r e






      << Maman ? c'est bien toi ? >> le petit chat noir etait dans une clairiere sombre et on ne voyait qu'un petite surface de lumiere, venant de l'autre direction d'ou le chat regardait. Devant lui de trouvait une chatte. Elle etait magnifique, elegante et souple comme une princesse. Mais le plus drole etait son regard. On y lisait de la compassion et de l'amour. De la peur et de la souffrance. Le jeune chaton miaula de plus fort quand la chatte commencait a s'eloigner, encore et encore plus loin. Apres quelques instants, on entendit une petite voix douce et gracieuse . << Petit Opera , je t'aime . >> Le petit qui se nommait Petit Opera emblait reagir a le souffle de son nom. Mais on voyait des larmes rouler sur sa joue et la scene de la piece disparu pour mettre place a un endroit chaud et confortable. Opera etait toujours la mais le petit etait accroupi sur quelque chose ... ou quelqu'un . C'etait la chatte de tout a l'heure. << Lueur Divine . Ne m'abandonne pas . >> Ca se passait ainsi pendant quelques instants puis le petit se releva et cira de tous ses forces des gemissements et des plaintes au clan des Etoiles. Il semblait avoir une voile de colere sur les yeux, l'aveulgant de croire au clan des Etoiles. Il continua son cirque pendant toute la journee, meme apres que des autres chats vienaient le reconforter de la perte de cette etre chere. Malhuereusement personne ne pouvait le comprendre. Il resta le restant de ses jours dans le noir. Le protegant des chats la nuit, il se faufilerait dans la foret et passera la nuit pres de la riviere a regarder son reflet, il ne faisait que cela pour le reconforter, pour oublier la souffrance et la tournure des evenements. Les derniers paroles qu'il chuchota avant de se laisser tomber pour se noyer dans la riviere etait ... << Maman , je viens de rejoindre >>.

      Opera des Enfers se reveilla dans un sursaut. Il avait encore fait un drole de reve, un reve de son passe. Malheureusement il etait tres inquiet par la fin de l'histoire, car il n'avait jamais fait ca, il etait bien vivant en ce moment. Il respira bruyamant, laissant le calme le reperndre peu a peu. Il pouvait revoir le meme reve dans sa tete sans meme reflechir, mais il avait du mal a s'en separer, ce mysterieux sommeil lui redonnait chaque fois un peu plus le chagrin d'avoir perdu sa mere, Lueur Divine. Le jeune male noir se releva et regarda autour de lui. Tous les autres guerriers du clan du Tonnerre etaient endromis, meme ceux qui ne connaissaient pas le sommeil tous les soirs. Il entendait chaque resiration, leur souffle inspirer et expirer doucement dans la brise du vent. Ca ne faisait que depuis quelques temps qu'il avait vraiement reussi a s'integrer dans son clan, apres la mort de sa mere, il avait mysterieusement change de caractere pour devenir un vrai diable. Mais apres avoir ete elu guerrier, il avait doucement change pour redevenir celui qu'il etait vraiment. Le male noir commenca a s'avancer, il sortie de la taniere pour prendre un peu d'air. Le souffle du vent lui chatouillait le visage, il ferma les yeux un instant pour profiter du bonheur de cette instant. Il reouvrit les yeux et fixa la lune au dessus de sa tete. << Non ! J'ai l'impression de revenir au point de depart . >> Opera avait le sentiment d'etre de retour dans son reve, en voyant la lune une nouvelle fois du dessus de la rivier, son reflet dans l'eau. Il rejetta sans cesse cette image de son esprit et s'assis au mileu de la clairiere. Une petite luciole passait par la et fit son entree devant les yeux bleus du male. Opera soupira qui laissa l'insect dans un cyclone contre le vent. Le guerrier noir se releva et reprit son chemin vers le gite des guerriers. En entrant dans le coin ou dormaient les guerriers, il cru entendre un bruit venant du fond mais il continua son direction vers son lit de mousse, mais il ne reussira pas a dormir, son reve le hantait trop pour retrouver le sommeil. Alors il resta assis ainsi dans le noir pendant leurs heures qui allaient suivre ...


_________________



It's just me .
Oh Africa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE ;; a part entière !



M e s s a g e s : 23
I n s c r i p t i o n : 14/03/2010


MessageSujet: Re: Sweet Dreams. l i b r e   Ven 19 Mar - 21:37

Ce matin là, Patte de Fée avait affreusement mal dormis. Déjà, la faute à cette ridicule brindille de fougère desséchée qui lui avait chatouillé le dos toute la nuit durant ... Mais aussi à cause des yeux bleus venus la hanter pendant la nuit. Pour la première fois de son existence, elle avait rêvé de sa mère. Sa douce mère, Aile de Saphir. Elle ne gardait aucuns souvenirs de cette chatte aux yeux pareils à l’océan, qu’elle avait vue luire d’amour pendant son rêve. Ce songe n’avait duré qu’une poigné de minutes, mais cela laissait notre chatonne plus perplexe que jamais … D’abord, tout avait été noir. Puis, une forme blanche s’était dessinée, comme une lumière réconfortante dans cet océan de brume. Ensuite, des bruits et des odeurs lui étaient parvenus. La chatonne blanche n’en avait pas reconnus la moitié, mais cela lui importait peu. Le fumet qui tranchait sur tout les autres, elle l’avait sans aucunes hésitations reconnut. Une odeur de miel tendrement sucrée, mélangé à celle du lait. Cette odeur, elle était sure de l’avoir déjà sentit par le passé ! Oui c’était sur. Cette odeur là, c’était son tout premier souvenir. La première chose qui avait émoussé les sens de ce frêle chaton. L’odeur de sa mère ? Bref, le temps que Patte de Fée tire cette conclusion, le décor avait déjà été instauré. Notre chatonne au corps svelte se trouvait au centre d’une clairière, cernée par les pins. Lui faisait face une magnifique chatte blanche, à la queue grise et aux yeux bleus foncés. Celle-ci s’était doucement approchée de Patte de Fée. Cette dernière avait été comme pétrifiée : elle aurait voulut courir vers cette chatte, mais ses pattes avaient refusé de lui obéir. Néanmoins, quand la femelle blanche fut à deux moustaches à peine de Patte de Fée, la petite chatonne avait réussi à articuler :

<< Maman ? >>

La chatte lui avait adressé un grand sourire et la vision s’était interrompu là.
C’est là que reprend notre histoire. Perplexe, Patte de Fée balaya de sa longue queue grise le sol de la pouponnière. D’un air pensif, elle inclina ses oreilles vers le sol et se leva d’une démarche trainante. Etait-ce sa mère qui lui était apparut ? En tout, cas, cette femelle était exactement comme la mère que Feuille Nouvelle lui avait décrite … D’une démarche penaude la tête baissé, elle arpentait le camp de long en large. Un petit bruit lui fit dresser ses oreilles grises. Un léger couinement provenait qui provenait de la tanière des Guerriers. S’immobilisant, elle se concentra un peu plus pour découvrir une suite de petits, gémissements très ténus. Quelqu'un … semblait faire un cauchemar ? Sur la pointe de ses petites pattes blanches, elle se dirigea vers l’entrée de la Tanière des Guerriers et passa sa petite tête fine dans l’ouverture. Si quelqu'un avait besoin d’elle, en temps qu’aspirante à devenir apprentie guérisseuse, il était de son devoir de l’aider non ? Ses prunelles océans furent stoppées net par un autre regard … bleu lui aussi. Un guerrier noir comme la nuit se tenait de bout. Elle recula, d’un air mal assuré, puis entra dans la tannière. Dans un petit chuchotement, elle demanda :


<< Est-ce que tout vas bien ? J’ais…j’ais crus que quelqu'un faisait un cauchemar alors …. Mais, mais ça arrive à tout le monde de faire de cauchemar ! Je, je viens moi-même d’en faire un et … >>

Ne sachant quoi ajouter pour masquer son embrassement, elle s’assit face au guerrier noir et le dévisaga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE ;; a part entière !
avatar



M e s s a g e s : 192
I n s c r i p t i o n : 13/03/2010


MessageSujet: Re: Sweet Dreams. l i b r e   Jeu 25 Mar - 12:43



      << Est-ce que tout vas bien ? J’ais…j’ais crus que quelqu'un faisait un cauchemar alors …. Mais, mais ça arrive à tout le monde de faire de cauchemar ! Je, je viens moi-même d’en faire un et … >>


      Devant moi se trouvait une petite chatonne qui devait avoir l'age de 4 ou 5 lunes. Elle etait blanche comme la neige, qui donnait un petit point de lumiere dans les tenebres. Elle avait un regard douce et elle me demanda si tout allait bien. Je ne le sais pas vraiment moi-meme petite mignone. J'avais fais un drole de reve, c'est sur. Ma mere. Elle s'etait trouve devant moi et je n'etais pas le guerrier noir que je suis aujourd'hui, j'etais le petit ange d'avant, avant que ma mere meurt. J'avais la vision de ce jour maudit ou elle etait devenu malade puis dans la pouponniere, elle etait la devant mes yeux. elle avait pleure tous les larmes de son corps car elle savait ... que c'etait la fin pour elle. Elle m'avait fait tant souffrir comme par malheur, aussi vit qu'un revolver aura transperce le coeur de son ennemi ou de l'homme dont on tirait dessus. J'avais mal au coeur, j'avais l'impression que ma tete tournait mais j'etais heureux. Pourquoi qand on souffre tant ? Car je ne suis pas personne apres tout, je suis quelqu'un. Je suis un guerrier du clan du Tonnerre, je suis Opera des Enfers, je suis the Hell Gardien. Si on y pense, oui, on pouvait appeller ceux que j'avais vecu un cachemar, un bad dream. D'abord un reve puisque ma mere etait la a mes cotes, mais un cauchemar quand on realise qu'elle est entraine de mourir. La petite avait aussi fait un cauchemar comme moi. Ca me donne ne de la peine de la voir comme ca. Elle m'observe dans les yeux et me devisage. Ca me donnait envie de rire, je le fis mais interieurement sans qu'elle ne le sache. Je m'approchais d'elle et m'assis a ses cotes .

      - J'ai peut-etre fait un cauchemar mais je sais que je ne suis pas seul car tu es la maintenant. Et puis je suis la pour toi aussi donc n'aie plus peur petite . Tu t'appelles comment ? Je suis Opera des Enfers , a votre service.


_________________



It's just me .
Oh Africa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE ;; a part entière !



M e s s a g e s : 23
I n s c r i p t i o n : 14/03/2010


MessageSujet: Re: Sweet Dreams. l i b r e   Dim 28 Mar - 13:41

La petite chatonne dévisageait toujours le jeune guerrier noir qui lui faisait face. Dans la pénombre de la Tanière, il était presque invisible ! En le regardant de plus près, on pouvait deviner un pelage noir ancre, sombre comme la nuit. La seule chose qui tranchait sur cette uniformité noire, c’était ces deux pupilles bleus. Et un museau rose aussi ! C’était grâce à ça que Patte de Fée l’avait distingué d’ailleurs … Le jeune chat était plutôt beau pensa la petite au regard océan. Assez grand et musclé. C’est comme ça que Patte de Fée imaginait son père ! Du moins elle l’espérait … Elle avait toujours imaginé son concepteur de cette manière : grand, musclé et par-dessus tout sur de lui. Un grand guerrier quoi ! Mais malheureusement, Feuille Nouvelle sa mère adoptive, prétendait ne pas le connaitre … Patte de Fée ne pouvait concevoir que la belle chatte rousse lui mentait, mais elle restait sceptique par rapport au fait que sa véritable mère n’est même pas confier le nom du père de son premier enfant à sa meilleur amie. Tant de mystère semblaient tourner autour de la naissance de cette frêle chatonne blanche ! Tout cela lui donnait parfois le tournis … mais derrière son apparence très fragile, elle cachait un désir ardent de découvrir la vérité. Patte de Fée avait toujours été comme ça ! Réservée quelques fois et un peu timide, mais d’une détermination sans borne. Un jour, elle saurait, elle se l’était promis. Elle s’aperçut soudain qu’elle n’était pas la seule à être plongée dans ses pensées … Elle pouvait presque deviner les formes floues, appelées pensées, qui défilaient dans les yeux bleus du jeune guerrier. Mais par respect, elle se tut. Elle ne voulait en aucun cas troublé le matou noir dans ses réflexions. Peut être que lui aussi avait vécus beaucoup d’épreuves ? Patte de Fée pouvait très bien se l’imaginer. A en juger par l’expression infime de tristesse qui se peignait sur son visage plutôt fin. Pour l’instant, la meilleure chose à faire du point de vue de la chatonne, c’était de se taire et d’attendre que le jeune guerrier sorte de cette abîme de souvenirs. Au bout d’un moment, elle bougea et s’assit aux côtes de la chatonne :

<< J'ai peut-être fait un cauchemar mais je sais que je ne suis pas seul car tu es la maintenant. Et puis je suis la pour toi aussi donc n'aie plus peur petite. Tu t'appelles comment ? Je suis Opéra des Enfers, à votre service. >>

Patte de Fée ne put s’empêcher de sourire. Ce qu’il venait de dire était si gentil … Cela avait beaucoup touché la chatonne. Elle savait qu’elle n’était pas seule, mais elle avait toujours une certaine réticence à se confier, de peur d’écraser les autres sous le poids de ses malheurs. Mais lui, sans qu’elle dise un mot, avait trouvé le moyen de la réconforter. Opéra des Enfers … Quel nom ! S’en aucuns doutes, elle le retiendrait. Elle fit face au guerrier, mais en cause de sa petite taille fut obligée de lever bien haut le menton pour le regarder dans les yeux.

<< Ce nom est très beau, je trouve qu’il te va très bien. Patte de Fée, pour te servir ! >> Elle s’inclina devant lui et me mit sur la pointe des pattes pour lui toucher le museau d’un air amical << Je suis contente de d’avoir trouvé … j’ais, je … En fait, c’est assez bizarre … J’ais fait un drôle de rêve, ou plutôt un cauchemar. En fait je ne sais pas trop … >>

Elle le regarda dans les yeux. Bleu dans bleu. Pour une raison qu'elle ’ignorais, lui elle n’avais pas peur de lui avouer mes peines … Elle le connaissais à peine, mais déjà la chatonne savais qu'elle pouvais avoir confiance en lui. Opéra des Enfers semblait avoir les épaules assez larges pour écouter ses petits malheurs alors … Se dandinant d’une patte sur l’autre, elle déclara :

<< J’ais, j’ais rêvé de ma… de ma maman. Je ne l’ais pas connut, elle est morte en me donnait la vie. Et puis cette nuit, elle était là, devant moi et me souriait. C’était une très belle chatte blanche avec les oreilles et la queues grises, et ses yeux étaient bleus océans… Mais, mais quand j’ais voulut la rejoindre tout c’est arrêté …>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Sweet Dreams. l i b r e   Ven 16 Avr - 20:51

  • { Hop hop hop , on ne laisse pas traîner . :) }
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sweet Dreams. l i b r e   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweet Dreams. l i b r e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PREMIERS PAS :: Archives.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit