Partagez | 
 

 I walk alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MEMBRE ;; a part entière !
avatar



M e s s a g e s : 56
I n s c r i p t i o n : 07/03/2010


MessageSujet: I walk alone/L   Mer 31 Mar - 20:36


I walk alone.

Libre


http://www.youtube.com/watch?v=5tK7-OuYfJc

  • My shadow's the only one that walks beside me
    My shallow heart's the only thing that's beating
    Sometimes I wish someone out there will find me
    'Til then I walk alone


Vol d’Alouette marchait seule. La tête haute, les épaules en avant et la mine impénétrable. Comme à son habitude. Cette marche en forêt servait autant à ramener du gibier à son clan qu’à profiter de la solitude et du silence. La jolie chatte s’était levée tôt pour profiter de cette journée. Elle n’avait pas envie de partir en patrouille et une des meilleures façons de l’éviter était de partir à l’aube, entre la patrouille de nuit et celle de l’aube, sans se faire voir. En raison de son amour pour le calme solitaire, Alouette n’avait jamais aimé les patrouilles. La peur des autres ? Pas réellement, elle ne s’imaginait pas en solitaire. Malgré tout, les patrouilles se révélaient souvent longues et ennuyeuses.

Dans le silence du matin, Vol d’Alouette entendait le réveil de tous les animaux. Ici, un mulot qui sortait de son terrier, là un pinson qui picorait le sol à la recherche de graines. Mais la guerrière n’y prêtait guère attention. Elle avait ses habitudes et ses terrains de chasse. Elle se dirigeait vers le Petit Ruisseau. C’était le seul endroit où les proies trouvaient de l’eau fraîche et c’était là qu’elles se dirigeaient vers le matin. C’était donc là qu’allait Alouette.
En attendant, la guerrière observait les jeunes bourgeons qui commençaient à apparaitre. Le retour du printemps était bon signe. De plus, le givre n’étant plus depuis quelques jours, le sol était trempé ce qui ferait bientôt renaitre les fleurs. Pour l’instant c’était juste énervant d’avoir les pattes détrempées. Mais le paysage était beau. Un ciel bleu, tirant encore un peu sur le noir avec le départ de la nuit, et le paysage épuré.

Arrivée au Petit Ruisseau, Vol d’Alouette se dirigea vers lui avec assurance et y bu quelques gorgées. L’eau glacée lui hérissa le poil. Elle frissonna de froid. Si le printemps arrivait, il avait encore du mal à chasser l’hiver. Les arbres mouillés par la rosée du matin avaient, tout au long du chemin, lâchés de grosses gouttes qui étaient tombées sur le magnifique pelage de la guerrière. Et ses pattes étaient trempées par le sol humide. Vol d’Alouette s’ébroua, autant pour chasser le froid que pour se préparer à la chasse. Fin prête, la chasseresse se porta à quelques longueurs de queues de renards du ruisseau et commença à le longer tout en écoutant attentivement les bruits de la forêt en éveil.

Bilan après 2 heures ;
-Un lapin
-Deux souris
-Un merle
- Un geai
-Deux musaraignes
Le soleil s’est levé et le pelage de Vol d’Alouette a séché.

Vol d’Alouette retourna aux bords du ruisseau et s’y désaltéra à nouveau. Sa récolte était bonne. C’etait normal, les animaux sortaient tout juste de leur hibernation et étaient un peu maladroits et pas tout à faits réveillés. Mais, le clan sera content. C’est tout ce qui compte.
Alouette s’accorda une petite pose et s’allongea sur un tapis de mousse verte. Allongée là, elle accorda un regard à son reflet qui lui montra une jeune chatte mignonne, fine et musclée. Le visage impénétrable, son reflet ne lui souriait pas et lui lançait un regard neutre et inexpressif.

Alors que Vol d’Alouette se levait en s’étirant pour aller prendre ses proies et les amener au camp, un bruit la fit se retourner. Les oreilles dressées sur le front, les yeux perçant les arbres, Alouette chercha l’origine du bruit. C’était le bruit étouffé et discret d’une patte de chat. C’était un bruit silencieux. La guerrière attendit que l’autre se montre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE ;; a part entière !
avatar



M e s s a g e s : 25
I n s c r i p t i o n : 10/04/2010


MessageSujet: Re: I walk alone   Mer 14 Avr - 13:43

Cela faisait deux heures que j'observais la guerrière rousse tigrée, ma meilleure amie, Vol d'Alouette. J'avais, comme elle, attrapée plusieures proies, mais j'étais restée dans l'Ombre. Elle me fascinait. Ses techniques de chasses étaient incroyables, son corps fin et musclé en faisait baver plus d'un. Elle chassait remarquablement bien. Mes echniques étaient bien différentes : alors qu'elle atendait patiamment sa proie pour se jetter sur elle, moi, je lui tournais autour, sans me faire remarquer, et sautais d'un coup. Malgrès ces différences, nos techniques avaient au moins un point commin : il était impossible d'y échapper. Seulement, en marchant stupidement sur cette feuille, elle m'avait remarquée. Elle ne m'en voudrai pas. Je m'étonnais d'ailleurs qu'elle ne m'ai pas reconnue. Comme elle s'arretait en regardant autour d'elle, je m'avançais a sa rencontre. Il me sembla voir une légére illumination quand elle me reconnu.

" Coucou ! Désolée de t'avoir suivie... "

Mes excuses étaient, en plus d'être pitoyables, inutiles. Elle ne m'en voudrais pas. Elle serai heureuse de me voir. Nous étions amies depuis notre naissance. Je pourrais donner ma vie pour sauver la sienne, a condition qu'elle le veuille, bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE ;; a part entière !
avatar



M e s s a g e s : 56
I n s c r i p t i o n : 07/03/2010


MessageSujet: Re: I walk alone   Mer 14 Avr - 14:35

Un peu tendue Vol d’Alouette attendit. Puis, l’autre se montra. C’était Dernière Danse. Les muscles de la guerrière se détendirent et elle salua son amie d’un signe de la tête. Sans un sourire, mais elle savait que Dernière Danse ne s’en formaliserait pas ; il était si rare de voir Alouette avec un sourire accroché aux lèvres ! Lorsqu’elle était heureuse Vol d’Alouette ne souriait pas avec la bouche mais avec les yeux, une douce étincelle allumait son regard. C’est ce qui se passa en cet instant, à la vue de Dernière Danse.
Dernière Danse était une des seules en qui Vol d’Alouette se permettait d’avoir confiance. Nées pratiquement en même temps, les deux chattes étaient rapidement devenues amies. Après son « départ » de plusieurs lunes chez les bipèdes, Dernière Danse avait été une des seules à venir vers Alouette, à lui parler, lui sourire. A l’écouter, aussi. Pour ce simple geste, la guerrière aimait Dernière Danse comme sa meilleure amie et mourrait pour elle au combat. Si la loyauté de Vol d’Alouette envers son clan était immense, elle l’était encore plus envers Dernière Danse.
D’ici, à quelques pas de son amie, Vol d’Alouette pouvait aisément l’observer. Son pelage blanc scintillait au soleil et ses grandes taches grises luisaient d’un faible éclat. Au simple coup de vent on avait l’impression de voir ces plaques grises se déplacer tels des continents en dérive. Fine et mignonne. Alouette ne put s’empêcher de penser que Dernière Danse devait charmer beaucoup de chats.
Elle fut sortie de ses pensées par la voix amicale de la jeune guerrière ;

-« Coucou ! Désolée de t'avoir suivie... »

Vol d’Alouette haussa doucement des épaules pour lui signifier que cela n’avait aucune importance, et s’approcha de son amie pour lui lécher affectueusement l’épaule en signe d’amitié. Elle fixa ensuite son regard vert sombre, illuminé d’une lueur joyeuse, dans ceux, bleus pétillants, de son amie.

-« Pas de soucis, ce serait triste de n’avoir personne avec qui profiter d’une si belle journée. »

C’était à moitié un mensonge, puisqu’elle avait fuit le monde en partant de son clan. Pour évitée la corvée de la patrouille et être seule. Mais être avec une amie n’était pas une corvée et sa présence était une des rares qu’Alouette supportait. Alors, oui, il fallait en profiter.
Alouette s’assit, ses yeux souriaient à son amie tandis que son visage était toujours figé dans une expression d’indifférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE ;; a part entière !
avatar



M e s s a g e s : 25
I n s c r i p t i o n : 10/04/2010


MessageSujet: Re: I walk alone   Sam 17 Avr - 19:02

Dernière Danse s'assis sur mes pattes, les muscles détendus, le dos droit, les oreilles poinntées vers son amie, a quelques longueur de queue de la belle, la queue enroulée autour des pattes, le regard sourillant, reproduction parfaite de Vol d'Alouette. Son visage était indifférent, mais ses yeux reflétaient son amitiée. Il était rare, voir impossible de la voir sourire, cependant, Danse n'avait pas besoin d'un sourire figé pour la comprendre. Les lebre d' Alouette bougerent, pour former cette simple phrase :

« Pas de soucis, ce serait triste de n’avoir personne avec qui profiter d’une si belle journée. »

Elle avait raison bien sûr, mais Danse sentait que quelque chose tracassait son amie. Elle connaisait par coeur son passé, aussi triste que noir.

« Quelque chose ne vas pas ? »

Danse se demanda alors si la cause de cette mauvaise humeur était due a sa présence. * Non, je ne pense pas * De toutes façon , si elle la dérangeais, Alouette l'aurait dit, sachant parfaitement que Danse ne s'en formaliserait pas
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I walk alone   

Revenir en haut Aller en bas
 

I walk alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PREMIERS PAS :: Archives.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit